Procès du médecin de Michael Jackson : le procureur parle de « fautes lourdes »

Publié le 28/09/2011

Le procès du Dr Conrad Murray, 58 ans, poursuivi pour homicide involontaire après la mort de Michael Jackson, le 25 juin 2009, s’est ouvert à Los Angeles par les déclarations préliminaires de l’accusation et de la défense.

« Les preuves vont montrer que Michael Jackson a bel et bien mis sa vie entre les mains de Conrad Murray », a expliqué le procureur David Walgren, qui entend également prouver que le Dr Murray « a, à plusieurs reprises, commis des fautes lourdes » et a prodigué des soins « loin des critères requis ». L’accusation a diffusé l’enregistrement sonore d’un appel téléphonique du roi de la pop au Dr Murray, datant du début de mai 2009. Évoquant la série de concerts prévus à Londres, le chanteur, d’une voix à peine reconnaissable, plaide : « Quand les gens vont quitter mon concert, je veux qu’ils disent "Je n’ai jamais rien vu d’aussi fort dans ma vie". Il faut que ce soit phénoménal. » Le procureur en déduit que le Dr Murray savait ce qu’il « faisait à Michael Jackson en mai 2009, soit plus d’un mois et demi avant qu’il ne meure à cause du traitement ». Selon l’accusation, le médecin avait acheté des quantités importantes de propofol, dont la surdose a provoqué la mort, mais aussi de midazolam (Hypnovel).

La défense affirme pour sa part que Michael Jackson « a agi sans que le médecin ne le sache, sans la permission de son médecin, à l’encontre de ses consignes et (que) ce qu’il a fait a provoqué sa propre mort ». « Des preuves scientifiques vont vous montrer, a dit au jury Ed Chernoff, que quand le Dr Murray a quitté la chambre, Michael Jackson s’est lui-même administré une dose de propofol qui, avec le lorazepam, a réuni dans son corps toutes les conditions » de la catastrophe.

Certains avec des pancartes portant l’inscription « C’est un monstre », les fans s’étaient déplacés nombreux pour ce premier jour du procès, qui doit durer cinq semaines et est retransmis à la télévision et sur Internet. Le jury est composé de 7 hommes et 5 femmes âgés de 32 à 57 ans, et la moitié d’entre eux ont reconnu, lors de leur sélection, avoir été fans de Michael Jackson ou des Jackson Five. Le Dr Murray, en liberté sous caution depuis son inculpation en février 2010, risque jusqu’à quatre ans de prison.

R. C.

Source : lequotidiendumedecin.fr