Privés de leur monopole, les pharmaciens verts de rage  Abonné

Publié le 29/09/2014

Profession de santé la plus impactée par le projet de loi, les pharmaciens ont été les premiers à réagir.

Levée partielle du monopole pharmaceutique, ouverture du capital des officines et modification de la législation sur la vente en ligne des médicaments, la profession voit ses fondamentaux chamboulés par le projet de loi.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte