Prison ferme pour un médecin jugé coupable d’abus de faiblesse

Publié le 17/12/2010

Un médecin de Saint-Raphaël (Var) a été reconnu coupable d’abus de faiblesse et condamné à 18 mois de prison, dont six fermes, par le tribunal correctionnel de Draguignan.

Le 9 septembre, le généraliste, 61 ans, avait obtenu un prêt de 13 000 euros auprès d’un couple de patients qu’il soignait depuis 24 ans. Il devait honorer ses dettes fiscales et il a expliqué avoir des difficultés financières car la justice ne lui avait pas payé des expertises d’un montant de 12 000 euros.

Une expertise psychiatrique du couple, dont le mari, 93 ans, est décédé au début du mois, laissant son épouse de 89 ans seule partie civile, a conclu « à un état de vulnérabilité manifeste qui ne pouvait échapper à un médecin traitant ».

Pour le procureur, le médecin a commis une faute déontologique, dont il doit répondre prochainement devant le conseil de l’Ordre.

lequotidiendumedecin.fr, le 17/12/2010


Source : lequotidiendumedecin.fr