Prévenir le mal des transports  Abonné

Publié le 15/05/2014

Un médicament antihistaminique peut être pris une demi-heure à une heure avant le départ, puis si besoin au cours du voyage en respectant les intervalles de prises recommandés (risque de somnolence et de baisse de la vigilance). Le patch à la scopolamine doit être appliqué (derrière l’oreille) la veille au soir pour un départ matinal et gardé pendant tout le voyage. L’homéopathie présente l’avantage d’être bien tolérée.


Source : Le Quotidien du Médecin: 9327