Présidentielle : la santé pèsera dans le vote des Français

Publié le 17/01/2012
1326811711315859_IMG_75616_HR.jpg

1326811711315859_IMG_75616_HR.jpg
Crédit photo : S. Toubon

Pour 84 % des Français, l’amélioration de l’accès aux services de santé a « une importance forte » dans le soutien qu’ils peuvent porter à un candidat politique. En effet, même si 71 % s’accordent à dire que « la qualité des soins de notre système est au niveau des meilleurs du monde », l’accès à l’hôpital et le manque chronique de médecins restent des préoccupations majeures : six Français sur dix jugent que le recrutement de nouveaux médecins est un enjeu prioritaire pour l’hôpital public (à 66 %) et sont d’accord pour supprimer ou assouplir le numerus clausus (à 62 %).

Sur le coût de la santé, seul un ménage sur quatre se dit prêt à assumer financièrement ses frais de santé à venir. En conséquence de quoi 67 % des Français accordent « une importance forte » à « très forte » à la réduction des frais de santé dans le soutien à un candidat politique. L’amélioration du rapport qualité/coût des services de santé revêt une importance « très forte » dans le choix d’un candidat pour un Français sur deux.

(1) Questionnaire en ligne réalisé en mai 2011 auprès de 1 001 adultes français selon la méthode des quotas.

ANNE BAYLE-INIGUEZ

Source : lequotidiendumedecin.fr