Présidence de la FMF : le Dr Régi n’abdique pas

Publié le 10/11/2011

La guerre des chefs à la tête de la Fédération des médecins de France (FMF) rebondit. Le jugement rendu le 3 novembre dernier par le tribunal de grande instance (TGI) de Nanterre est plus complexe que le Dr Jean-Paul Hamon, qui se dit conforté à la présidence du syndicat, le laisse entendre.

S’il a bien déclaré irrecevables les « demandeurs » – le Dr Jean-Claude Régi et 39 médecins adhérents du syndicat – dans la demande d’annulation de l’élection du nouveau bureau, le TGI indique néanmoins ne pas être en possession du procès-verbal de l’assemblée générale extraordinaire du 16 avril 2011. En son absence « et à défaut de sa production, il y a lieu de considérer le Dr Jean-Claude Régi comme représentant valablement la Fédération des médecins de France (FMF) », stipule le jugement.

Le Dr Régi condamne la « communication hâtive du Dr Hamon ». « Le fond n’a pas été abordé, estime Jean-Claude Régi. Il appartient donc au Dr Hamon d’exercer une action judiciaire pour démontrer si un droit a été généré à son profit et à celui de son bureau depuis le 16 avril 2011, date du coup de force. »

 CH. G.

Source : lequotidiendumedecin.fr