Un traitement local chez les femmes incontinentes

Premiers pas des injections de myoblastes et de fibroblastes

Publié le 01/07/2007
- Mis à jour le 01/07/2007

LA CAUSE la plus fréquente de l'incontinence urinaire est une hyperactivité neurogénique ou idiopathique du détrusor. Ce qui est à l'origine du besoin impérieux d'uriner et de la mauvaise compétence du sphincter, que l'on rencontre dans l'incontinence de stress.

Chez les femmes souffrant de cette pathologie, l'objectif est d'obtenir une amélioration du complexe sphinctérien urétral, c'est-à-dire l'ensemble constitué par l'urètre et le rhabdosphincter. Ce dernier, le muscle strié du sphincter urétral qui entoure l'urètre, est essentiel à sa fermeture.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?