TEP-IRM

Premiers pas  Abonné

Par
Publié le 13/10/2016

Trois centres en France sont équipés de TEP-IRM -Lyon, le CEA, La Pitié Salpetrière- et une quatrième machine devrait être installée l’an prochain à l’hôpital Henri Mondor.

Cette imagerie multimodale associe une imagerie type TEP et une imagerie type IRM, permettant l’acquisition simultanée d’images provenant des deux techniques, évitant en théorie les problèmes de recalage rencontrés avec des examens séparés.

La TEP-IRM est actuellement utilisée essentiellement dans les maladies neurodégénératives et en oncologie. En oncologie, deux approches sont possibles :

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte