Formation et protection sociale insuffisantes, lourdeurs administratives

Pourquoi les jeunes médecins se détournent du monde libéral  Abonné

Publié le 12/06/2014

Alors qu’à Paris, les négociations sur les nouvelles rémunérations de la coopération interprofessionnelle se poursuivent (voir encadré), à la Grande-Motte (Hérault), les jeunes médecins ont donné de la voix sur les avantages et les risques du regroupement libéral, lors du congrès annuel sur la santé durable organisé samedi par les médecins libéraux de l’Union régionale des professionnels de santé (URPS) du Languedoc- Roussillon.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte