« Pour les médecins libéraux, c'est marche ou crève »

Publié le 08/04/2017

Coup de gueule, avis d’expert, coup de cœur ou témoignage… La rédaction du « Quotidien » distingue chaque semaine un ou plusieurs commentaires, parmi les centaines postés au fil des jours par les lecteurs internautes.

80 % des praticiens n'auraient pas de médecin traitant personnels. Une campagne de sensibilisation vient d'être lancée pour les inciter à inverser la tendance. Pour cette lectrice, qui reconnaît ne pas avoir de médecin traitant, c'est aussi la question des conditions de l'exercice libéral qui est posée.

Je suis mon propre médecin traitant. C’est le seul avantage que l’on a en étant médecin ; Et si nécessaire en complément il y a les confrères amis ; ben oui, on n’a pas le train gratuit, par exemple.
Mais il faut préciser que, pour les médecins libéraux, c'est marche ou crève, car de toute façon on ne peut pas se faire remplacer (spécialiste secteur 1 en ce qui me concerne, c'est impossible). Donc on ne consulte pas beaucoup car on ne peut pas se faire soigner ; on est ou au boulot ou crevé ! De bons clients pour la CPAM ! Et les mutuelles !


Posté le 5 avril 2017. Voir tous les commentaires sur le sujet : « Avez-vous un médecin traitant ? »


Source : lequotidiendumedecin.fr