« La Môme », d’Olivier Dahan

Populaire, comme Piaf  Abonné

Publié le 20/02/2007
1276104263F_Img248294.jpg

1276104263F_Img248294.jpg

LE SUCCES, c’est simple comme un coup de fil. Un texto plus précisément, celui qu’envoie Olivier Dahan, un jour de janvier 2004, au producteur Alain Goldman, avec lequel il avait travaillé pour « les Rivières pourpres 2 ». Il résume son nouveau projet : «Un grand film d’amour musical, populaire, tragique et romanesque. Un sujet français, un film international, un grand film.» «J’ai démarré au quart de tour», raconte le producteur au « Film français ». Dans ce genre de projet, la raison ne compte pas».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte