Plusieurs pistes pour assouplir la démarche  Abonné

Publié le 26/01/2017

Afin d'alléger la procédure d'accréditation, les deux organisations de biologistes (SJBM et FNSIP-BM) proposeront plusieurs solutions aujourd'hui lors d'un entretien avec le Cofrac : l'espacement des audits physiques tous les trois à quatre ans ; la réalisation d'audits dématérialisés ; la diminution du pourcentage d'examens de biologie à accréditer – actuellement 100 % des examens en volume doivent l'être d'ici à 2020.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte