Depuis 2 ans la rémunération sur objectifs se fait attendre

Plus de 900 jeunes médecins privés de primes  Abonné

Publié le 24/04/2014
1398302205517295_IMG_128275_HR.jpg

1398302205517295_IMG_128275_HR.jpg
Crédit photo : PHANIE

Le Regroupement autonome des généralistes jeunes installées et remplaçants (REAGJIR) a le premier tiré la sonnette d’alarme, indiquant que le règlement de la rémunération sur objectifs de santé publique (ROSP) pour les jeunes généralistes était très en retard.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte