Plaidoyer pour le dépistage précoce du canal artériel  Abonné

Publié le 17/12/2015

Le dépistage de la non fermeture du canal artériel par une échographie avant le 3e jour de vie des prématurés nés avant la 29e SA réduit la mortalité hospitalière et le risque d’une hémorragie pulmonaire. Cette conclusion d’une étude française observationnelle (issue de la cohorte EPIPAGE-2) publiée dans le « JAMA » pourrait amener les néonatalogistes à clarifier leur position sur la prise en charge de l’anomalie chez les extrêmes prématurés.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte