Philippines : baisse de la couverture vaccinale après l'arrêt de la vaccination contre la dengue

Publié le 17/04/2018

Quatre mois après la suspension d'une campagne de vaccination contre la dengue aux Philippines, les autorités s'inquiètent du recul de la vaccination dans le pays.

D'après le ministère de la Santé, les taux de vaccination infantile contre des maladies comme la rougeole ont ainsi baissé de 25 % durant l'année écoulée. Des épidémies de rougeole ont déjà fait au moins 13 morts.

L'annonce fin novembre 2017 par Sanofi que la vaccination par le Dengvaxia pourrait occasionner davantage de cas sévères chez les personnes n’ayant jamais été en contact avec le virus, avait soulevé des inquiétudes dans l'opinion publique philippine. Des parents avaient incriminé le vaccin pour le décès de leur enfant et des parlementaires avaient accusé le gouvernement. 

Sanofi avait alors rassuré quant aux risques liés au vaccin. « Aucun décès mettant en cause le vaccin n'a été rapporté dans les 15 pays où les essais cliniques ont été menés pendant plus de dix ans et auxquels 40 000 personnes ont pris part », avait indiqué le groupe. « Il n'existe à l'heure actuelle aucune preuve que l'administration de notre vaccin soit à l’origine de décès », poursuivait Sanofi.

Selon le ministère de la Santé, 65 décès suspects ont été rapportés aux autorités et font l'objet d'une enquête. Mais des voix discordantes s'élèvent au sein des autorités quant à la responsabilité du vaccin.


Source : lequotidiendumedecin.fr