Patients sous AVK

Pharmaciens gratifiés, médecins impatients  Abonné

Publié le 21/01/2013
1359642345403080_IMG_97192_HR.jpg

1359642345403080_IMG_97192_HR.jpg
Crédit photo : S TOUBON

LA POLÉMIQUE va-t-elle rebondir ? Comme prévu, les pharmaciens et l’assurance-maladie ont signé un avenant organisant la rémunération des officinaux pour le suivi des patients sous AVK. Cette disposition était programmée dans la convention pharmaceutique. La mauvaise observance de ces traitements provoque 17 000 hospitalisations par an en France, et 4 000 décès.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte