Pertinence des actes, régulation des libéraux : ce que propose l’hôpital pour dégager 5 milliards  Abonné

Publié le 14/04/2014

« Il ne doit pas y avoir de débat tabou », affirme Frédéric Valletoux, président de la FHF. C’est donc sans tabou que la FHF, poussée par la crainte d’« économies aveugles », remet sur la table quelques-unes de ses vieilles marottes. À commencer par la lutte contre les actes et prescriptions inutiles.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte