Permanence des soins : un week-end de grève

Publié le 30/01/2015
1422637830582729_IMG_146628_HR.jpg

1422637830582729_IMG_146628_HR.jpg
Crédit photo : S TOUBON

Après la fermeture des cabinets et la grève de la télétransmission, de nombreux praticiens libéraux observeront une grève des gardes tout le week-end (du vendredi 30 janvier au soir au lundi 2 février au matin), à l’appel de leurs syndicats, pour tenter de faire plier Marisol Touraine sur son projet de loi de santé.

Front syndical

La CSMF a précisé ce vendredi qu’elle restait « pessimiste » sur les chances d’aboutir à une réécriture du projet de loi, « compte tenu des délais très insuffisants laissés pour ce travail ». Le syndicat du Dr Jean-Paul Ortiz appelle donc clairement à la grève des gardes ce week-end et « recommande aux médecins inscrits sur les listes de garde de n’intervenir que sur réquisition du préfet ».

Le SML s’est lui aussi résolu à un conflit sur les gardes « devant l’attitude de la ministre qui a décidé du passage en force de son projet de loi au Parlement dans le cadre d’une procédure d’urgence ».

Du côté de la FMF et de MG France, on affiche la même volonté de mobiliser. « On a initié cette grève des gardes fin décembre, et on la continue », rappelle le Dr Jean-Paul Hamon, patron de la FMF. Même tonalité à MG France où le Dr Jacques Battistoni, membre du comité directeur, ironise sur le fait que « certains découvrent sur le tard la grève des gardes que nous observons depuis un mois ».

H.S.R.

Source : lequotidiendumedecin.fr