Editorial

Perdre du poids pour rompre le cercle vicieux  Abonné

Publié le 18/06/2015

Les complications cardiovasculaires sont la principale cause de mortalité des obèses. L’obésité, en entraînant une surcharge volumétrique, associée à une surcharge barométrique en cas d’hypertension artérielle (HTA) et à une atteinte myocardique spécifique, génère une hypertrophie ventriculaire gauche qui a des conséquences délétères sur la fonction diastolique, avec une diminution de la relaxation et de la compliance ventriculaires gauches, à l’origine d’un remodelage auriculaire gauche anatomique et électrique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte