Perchloroéthylène : Bapt interpelle Nathalie Kosciusko-Morizet

Publié le 21/02/2012

Dans une lettre adressée à la ministre de l’Écologie et du Développement durable, Nathalie Kosciusko-Morizet, le député socialiste Gérard Bapt attend des mesures fortes du gouvernement vis-à-vis du perchloroéthylène, « toujours utilisé dans la grande majorité des pressings en France » et dont les effets sanitaires « de type neurotoxique, néphro-toxique, cancérigène » peuvent être mortels. « Je souhaite (...) connaître si vous avez l’intention de prendre de manière urgente la même décision d’interdiction du perchloroéthylène (qu’aux États-Unis et Danemark) dans les installations nouvelles de pressings, et de fixer une date butoir pour l’interdiction totale de cette substance toxique dans tous les pressings de notre pays, afin de soustraire salariés et personnes exposées à un risque mortel », écrit-il à la ministre. Pour le député de la Haute-Garonne, les mesures actuellement mises en œuvre – objectif de réduction de 30 % des émanations de ce toxique fixé dans le deuxième plan national santé environnement (PNSE2), contrôle périodique obligatoire des installations – s’avèrent nettement insuffisantes face à ce risque de santé publique. La semaine dernière, le Réseau santé environnement (RES) a demandé un rendez-vous à ce sujet à Nathalie Kosciusko-Morizet et appelé le gouvernement à agir « pour faire cesser ce scandale sanitaire ».

D. B.

Source : lequotidiendumedecin.fr