Pemphigus Le rituximab en 1 re intention

Publié le 20/12/2018

Dans le pemphigus nouvellement diagnostiqué, un traitement de 1re intention par l’association de rituximab et de corticothérapie pendant 3 à 6 mois à doses réduites est supérieur à un traitement standard par corticoïdes (avec une décroissance sur 2 à 3 ans). C’est ce qu’a montré une étude randomisée de phase III chez 90 patients, menée par le groupe Bulle de la Société française de dermatologie. Cette supériorité porte sur les critères suivants : taux de rémission complète à 24 mois (89 % vs 34 %) avec moins d’effets secondaires.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?