Peine maximale pour le Dr Conrad Murray

Publié le 30/11/2011
1322649048305104_IMG_72943_HR.jpg

1322649048305104_IMG_72943_HR.jpg
Crédit photo : © AFP

Après six semaines de procès pour homicide involontaire, le Dr Conrad Murray, 58 ans, avait été déclaré coupable par les 12 membres de jury le 7 novembre. Mardi, le juge Michael Pastor, en énonçant la peine, a eu des propos très durs pour le praticien. « Le Dr Murray a menti à plusieurs reprises, a-t-il dit. Il s’est engagé dans un comportement malhonnête et a fait tout son possible pour couvrir ses transgressions. Il a violé la confiance de la communauté médicale et de son patient. Il n’a fait preuve d’absolument aucun remords, d’absolument aucun sens de l’erreur, il est et demeure dangereux. »

« Michael Jackson n’est pas mort en raison d’un seul fait ou événement isolé », a reconnu le juge. Mais c’est pour ajouter qu’il « est mort à cause d’une accumulation de raisons qui sont directement imputables au Dr Murray ».

Le juge Pastor n’a pas fixé le montant des indemnités que le médecin devra à la famille. Il a repoussé sa décision à une audience qui se déroulera le 23 janvier. Les procureurs ont demandé 100 millions de dollars. Katherine Jackson, la mère du roi de la pop, s’est félicitée du verdict : « Quatre ans, ce n’est pas assez pour la vie de quelqu’un. Cela ne le ramènera pas. Mais au moins il a pris le maximum. Je trouve que le juge était très, très juste. » Les gestionnaires du patrimoine ont fait de même, sans circonvolution, dans un communiqué : « L’attitude de Murray était déjà monstrueuse mais il y a ajouté des mensonges éhontés pour tenter de couvrir ses méfaits après ou pendant que Michael se mourait, ce qui n’a fait qu’empirer ces actes criminels. »

Au moment de la mort du chanteur, Conrad Murray n’était son médecin personnel que depuis deux mois. Cardiologue à Houston, il avait été engagé, à raison de 150 000 dollars mensuels, pour suivre la préparation physique de Michael Jackson avant la série de concerts qu’il devait donner à Londres. Des documents judiciaires ont montré que le praticien croulait alors sous les dettes (750 000 dollars). Mais il n’aurait pas touché le salaire dû pour les deux mois passés auprès de la star. Le Dr Murray a gardé le silence pendant tout le procès, sauf pour préciser qu’il ne témoignerait pas.

RENÉE CARTON

Source : lequotidiendumedecin.fr