PDS : faute de budget de l’ARS, la MMG d’Istres fermera le 1er janvier

Publié le 16/12/2013
1387213278484019_IMG_119032_HR.jpg

1387213278484019_IMG_119032_HR.jpg

La maison médicale de garde (MMG) d’Istres recevait 3 500 patients par an les week-ends et jours fériés dans le cadre de la permanence des soins (PDS), soit une moyenne d’environ 30 patients par jour.

Mais cette MMG, qui a ouvert voici dix ans, fermera ses portes au 1er janvier 2014. L’ARS a en effet décidé de ne pas reconduire sa subvention de 45 000 euros, puisée sur le fonds d’intervention régional (FIR).

Le Dr Michel Sciara, responsable de la MMG, ne décolère pas. « L’année dernière, ils ont déjà supprimé le financement de trois des six MMG de la région, pour faire des économies budgétaires », rappelle-t-il. Celle d’Istres avait à cette occasion senti passer le vent du boulet, mais l’Agence lui avait finalement accordé in extremis son financement pour 2013, « à titre dérogatoire ».

Les lettres de licenciement déjà prêtes

L’ARS a prévenu que le budget ne serait pas reconduit en 2014, au grand dam, selon le Dr Sciara, du maire et du sous-préfet, « qui ne comprennent pas cette décision ».

Les 27 généralistes volontaires qui font tourner cette MMG ont adressé une pétition au directeur général de l’ARS pour l’informer qu’en absence de financement, la structure fermerait ses portes au 1er janvier. « Si vous ne financez pas cette MMG, lui indiquent-ils, c’est que vous estimez que vous pouvez vous passer d’elle ».

Michel Sciara est déterminé. « Les lettres de licenciement des trois secrétaires médicales à temps partiel de la MMG sont prêtes. Elles partiront à Noël si rien ne vient de l’ARS ».

 H.S.R.

Source : lequotidiendumedecin.fr