Risques iatrogéniques et mauvaise observance

Patients âgés polymédiqués : une étude jette le trouble sur les ordonnances  Abonné

Par
Publié le 25/06/2015
La bonne compréhension et la compatibilité des traitements entre eux: un enjeu de santé publique

La bonne compréhension et la compatibilité des traitements entre eux: un enjeu de santé publique
Crédit photo : SEBASTIEN TOUBON

« Tout a démarré avec l’affaire du furosémide », explique Éric Roche, patron de Teva France. En juin 2013, alors qu’elle n’y était pour rien, la filiale française du laboratoire israélien avait été contrainte d’arrêter sa production et de passer au crible 200 000 boîtes de comprimés, suite à l’erreur d’une patiente âgée.

Fort de cette expérience, Teva a lancé un programme de prévention de la iatrogénie des personnes âgées. « 25 % des accidents liés aux médicaments concernent les plus de 65 ans », souligne Éric roche.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte