Anti-inflammatoires non stéroïdiens

Pas d’éléments prédictifs de la réponse au traitement  Abonné

Publié le 11/12/2014

Dans le cadre d’un essai de 4 semaines ayant concerné 100 patients (50 avec spondyloarthrite ankylosante et 50 avec spondyloarthrite axiale non radiographique), la prescription d’anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) a permis une amélioration significative de l’ensemble des critères cliniques évalués (ASAS20, 40 et PR ; BASDAI 50 % et ‹ 3 ; ASDAS ‹ 1,3 et amélioration cliniquement importante) et il n’a pas été noté de différences significatives d’efficacité entre les deux types de spondyloarthrites.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte