Fractures ostéoporotiques

Pas d’effet protecteur du surpoids  Abonné

Publié le 19/02/2015
L'effet protecteur du poids sur le risque de fracture disparaît  au-dessus d'un IMC à 25

L'effet protecteur du poids sur le risque de fracture disparaît au-dessus d'un IMC à 25
Crédit photo : PHANIE

Comme l’a rappelé le Pr Bernard Cortet il existe classiquement une liaison entre indice de masse corporelle (IMC) et risque de fracture : une augmentation d’une unité d’IMC est à l’origine d’une réduction du risque de fracture ostéoporotique de 3 %, et surtout de fracture de hanche (7 %). Cette association disparaît toutefois après ajustement pour la densité minérale osseuse (DMO).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte