Pas de modification du mercure urinaire dans l’autisme

Publié le 17/02/2012

Une étude montre l’absence d’une corrélation significative entre l’autisme et le taux de mercure urinaire, que ce soit en plus ou en moins par rapport à une population témoin. Ce qui tend à réfuter une notion avancée par certains, sans certitude toutefois. Pour se faire une idée, Barry Wright et coll. ont dosé le mercure urinaire de 56 enfants présentant des troubles du spectre de l’autisme, et chez autant de témoins. Il n’y a ni élévation ni réduction du taux de mercure urinaire chez les enfants ayant les troubles autistiques.

« PloS One », 15 février 2012.

Dr BÉ. V.

Source : lequotidiendumedecin.fr