Blocage précoce de l’aldostérone

Pas de bénéfice dans ALBATROSS

Publié le 02/11/2015
- Mis à jour le 02/11/2015

L’étude ALBATROSS a évalué l’intérêt d’un blocage précoce des effets de l’aldostérone au cours de l’infarctus du myocarde (IDM). Cet essai, réalisé en France grâce à des fonds publics, a inclus 1 616 patients indemnes d’antécédent d’insuffisance cardiaque, d’âge moyen 58 ans, ayant un IDM avec ou sans sus-décalage du segment ST de moins de 72 heures. Ils ont été randomisés pour recevoir ou non en ouvert une injection IV de 200 mg de canrénoate de potassium (Soludactone) puis 25 mg/jour de spironolactone en sus du traitement standard.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?