Diagnostic des tumeurs rares

Organisation d’expertises en anatomopathologie  Abonné

Publié le 14/02/2007
1276110748F_Img247174.jpg

1276110748F_Img247174.jpg

LES TUMEURS CONJONCTIVES constituent un ensemble très hétérogène. Leur degré de différenciation est variable et leur caractère bénin ou malin peut être difficile à affirmer. Elles sont par ailleurs rares, puisque l’on dénombre environ 2 000 nouveaux cas de sarcome par an en France. La difficulté d’interprétation de leurs caractéristiques histologiques et leur rareté expliquent que le diagnostic est difficile. Les diagnostics par excès ou par défaut sont lourds de conséquences, sur les plans humain et financier.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte