Transports publics, carte judiciaire, universités

Novembre noir

- Publié le 11/11/2007
- Mis à jour le 11/11/2007
1276172655F_Img292188.jpg

1276172655F_Img292188.jpg

LES SYNDICATS constatent qu'il ne s'est rien passé entre les propositions qu'ils ont faites le 18 octobre au sujet des retraites et la réponse très tardive qu'a donnée M. Bertrand le 6 novembre. Ils accusent donc le gouvernement d'avoir souhaité le pourrissement de la crise, et de tester la popularité des réformes auprès de l'opinion. En réalité, gouvernement et syndicats se renvoient la balle de la responsabilité. Ce qui est certain, c'est que M.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?