Novartis va produire ses cellules CAR-T (Kymriah) en France, aux Ulis (Essonne)

Publié le 13/07/2018

Novartis vient d'annoncer que son nouveau traitement des cancers hématologiques, les cellules CAR-T tisagenlecleucel commercialisée sous le nom de Kymriah seront produites en France, au sein de l'usine de bioproduction de CELLforCURE aux Ulis (Essonne). La fabrication pourrait commencer en 2019 après un transfert de technologies, dans ce site qui se veut un complément des sites de production déjà existants aux États-Unis (à Morris Plains) et en Europe. CELLforCURE est une entreprise du groupe LFB (Laboratoire français du fractionnement et des biotechnologies) spécialisée dans les médicaments de thérapie innovante.

« La décision de fabriquer en France des thérapies CAR-T en phases clinique et commerciale répond à la stratégie d’approvisionnement mondiale du Groupe », précise la firme dans un communiqué. Le procédé de fabrication mis en œuvre par CELLforCURE en France emploiera la même technologie pionnière et le même processus élaboré que ceux développés par Novartis sur son site de (États-Unis).

Les traitements basés sur les cellules CAR-T (Kymriah et Yescarta de Kite Pharma), ont reçu récemment reçu un avis favorable du Comité des médicaments à usage humain (CHMP) quant à l'obtention d'une autorisation de mise sur le marché en Europe. Le principe de cellules CAR-T repose sur la collecte de lymphocytes T du patient par leucaphérèse et leur modification afin qu’ils soient en mesure d’identifier des récepteurs spécifiques présents dans les cellules cancéreuses.


Source : lequotidiendumedecin.fr