Prophylaxie des infections fongiques invasives

Nouvelle indication pour le posaconazole chez les patients à haut risque

Publié le 15/02/2007
- Mis à jour le 15/02/2007

EN CONSTANTE augmentation du fait de la hausse du nombre de chimiothérapies, de greffes de moelle osseuse, de transplantation d’organes, les infections fongiques invasives (candidoses et aspergilloses invasives) représentent un réel problème chez ces patients immunodéprimés. Le pronostic déjà sombre de leur pathologie est encore aggravé par ces infections opportunistes qui sont liées à l’état immunitaire du patient et à des facteurs exogènes environnementaux.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?