Non substituable : et pourquoi pas l’écrire en javanais du sud ? demande un médecin excédé

Publié le 17/01/2014
ordonnance javanais

ordonnance javanais

Une pharmacienne du Languedoc-Roussillon a mis en ligne sur Twitter l’ordonnance très particulière d’un médecin à bout de nerfs. La liste de médicaments prescrits est longue, et chaque molécule ou presque est suivie des deux mots fatidiques : « non substituable ».

Dans la zone consacrée aux affections de longue durée, pour les officines qui n’auraient pas compris, le praticien est encore plus clair : « NON SUBSTITUABLE », écrit-il en capitales. Avant d’ajouter, non sans humour : « en Javanais (du Sud), je précise ».

capture1.png

La publication (anonymisée) de cette ordonnance a fait son petit effet dans la Twittosphère. Médecins et pharmaciens se sont empressés de commenter le document.

tweet1_0.png

Habitué des lieux, le Dr Jean-Jacques Fraslin, médecin généraliste, tweete en pragmatique :

capture_d1ecran_2014-01-17_a_11.52.42.png

S’en suit un débat sur les règles applicables à la délivrance des génériques…

capture_d1ecran_2014-01-17_a_11.59.48.png

Et un gros coup de gueule des professionnels de santé. Sur ce point précis au moins, pharmaciens et médecins tombent d’accord.

tweet2_0.png

 A.B.-I.

Source : lequotidiendumedecin.fr