Se nourrir au Moyen Age

Nobles et gueux autour de la table

Publié le 28/02/2007
- Mis à jour le 28/02/2007
1276111712F_Img248665.jpg

1276111712F_Img248665.jpg

1276111712F_Img248667.jpg

1276111712F_Img248667.jpg

Si la naissance et la condition ont certes une importance capitale dans la composition des menus aux tables médiévales, ceux-ci sont toutefois plus recherchés et moins rebutants qu'une certaine tradition nous le laisse entendre. Cet art culinaire et les pratiques sociales et culturelles qui lui sont associées,empruntent d'ailleurs peu d'éléments à l'héritage légué par l'Antiquité. Dès le XIIIe  siècle, la réapparition des livres de cuisine atteste que l'influence des contemporains d'Apicius est très lointaine.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?