Mutuelles et vignobles : la Mutualité voit rouge et porte plainte

Publié le 15/11/2012
1352986188389638_IMG_93841_HR.jpg

1352986188389638_IMG_93841_HR.jpg
Crédit photo : S TOUBON

« Trop c’est trop ». La Mutualité française (FNMF) a annoncé avoir décidé de porter plainte pour diffamation contre un responsable d’une organisation de médecins pour des propos tenus dans le cadre d’une interview au nouvelobs.fr. Dans cet entretien, le vice-président de l’Union Française pour une Médecine Libre (UFML), le Dr David Shapiro, dénonçait les « bénéfices faramineux, des trésors de guerre » des mutuelles. « La mutuelle MACSF vient d’acheter pour 200 millions d’euros le Château Lacombe, dans le Bordelais. La Mutualité française est le plus gros propriétaire viticole de France », affirmait ce médecin dans l’entretien, avant de s’en prendre aux frais de gestion des mutuelles.

Affirmations mensongères

« Face à des attaques répétées qui portent atteinte au monde mutualiste dans son ensemble », la Mutualité a donc décidé de riposter, pour une fois, sur le terrain judiciaire. « La Mutualité française ne possède aucun arpent de vigne, expose son communiqué. Pour autant de telles affirmations, aussi mensongères soient-elles, peuvent semer le doute. Aussi la Mutualité Française a-t-elle décidé de porter plainte ».

La FNMF ajoute quelexemple cité de la MACSF est particulièrement mal choisi. Cette entité, qui relève du code des assurances, « ne fait donc pas partie de la Mutualité Française et a été créée en 1935 à l’initiative d’un syndicat de médecins libéraux et regroupe quasi essentiellement des médecins ». « Le ridicule ne tue pas... mais n’exonère pas d’un procès », conclut Étienne Caniard, président de la Mutualité.

 C.D.

Source : lequotidiendumedecin.fr