Mort de Patrice Chéreau: la ministre et médecin Michèle Delaunay accusée de récupération

Publié le 09/10/2013
delaunay

delaunay

Pour avoir suggéré « d'enfermer la cigarette dans le coffre à toxiques » en évoquant, lundi soir dans un tweet, la mort de Patrice Chéreau d'un cancer du poumon, Michèle Delaunay, ministre déléguée aux Personnes âgées et à l'Autonomie, a suscité de nombreuses réactions sur le réseau social, l'obligeant à se justifier longuement.

delaunay1.png

Accusée aussitôt de récupération par des twittos, Mme Delaunay a expliqué dans un nouveau message « qu'elle est révoltée que l'on meure encore de cette arme de destruction massive (ndlr: le tabac) ». « J'ai écrit ce tweet en tant que médecin », s'est justifiée encore la ministre, par ailleurs cancérologue, qui a continué de poster les messages.

delaunay2.png

delaunay4.png

« Qui oserait aujourd'hui légaliser le tabac ? » écrit la ministre en réponse à des internautes mécontents jugeant son premier tweet « honteux » et « indigne ».

delaunay5.png

« Il n'y a aucune réserve à l'égard de cet homme (ndlr: Patrice Chéreau) que j'admire. Mon regret n'a pas une nuance de condamnation (...) Seulement une immense souffrance pour Chéreau et tous ceux que j'ai accompagnés dans la mort. Ce sera mon dernier commentaire », a dit encore la ministre en fin de soirée, au terme de ces vifs échanges sur le réseau social.

> AVEC AFP

Source : lequotidiendumedecin.fr