Transfusion de plaquettes chez les prémas

Moins d'hémorragies avec un seuil très bas ≤ 25000/mm3  Abonné

Publié le 21/01/2019

La transfusion de plaquettes est une question prégnante pour les prématurés, compte tenu de la fréquence élevée des thrombopénies et des saignements dans cette population. L'étude européenne PlaNeT2 Matisse montre chez 660 enfants nés avant 34 semaines d'aménorrhée (SA) qu'il y a moins de complications graves dans les 28 jours (décès, hémorragies) avec un seuil pour la transfusion de plaquettes bas à 25 000/mm3 (n = 61/329, 19 %) plutôt qu'à 50 000/mm3 (n = 85/324, 26 %).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte