Fibrillation atriale et AVC

Moins de saignements avec apixaban qu’avec les autres AOD  Abonné

Publié le 01/10/2015

Apparu plus récemment que les deux autres anticoagulants oraux à action directe (AOD), l’apixaban (Eliquis, BMS) provoque moins de saignements chez les patients souffrant de fibrillation atriale non valvulaire que ses concurrents directs, le dabigatran (Pradaxa, Boeringer Ingelheim) et le rivaroxaban (Xarelto, Bayer), selon des résultats présentés en abstract au dernier congrès de la société européenne de cardiologie (ESC), à Londres.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte