Minocycline : restrictions d’utilisation

Publié le 13/06/2012

L’ANSM (ex-Afssaps) annonce des restrictions d’utilisation de la minocycline en raison de réactions d’hypersensibilité grave et d’atteinte auto-immune.

Le décès d’une jeune femme traitée par minocycline après la survenue d’un syndrome d’hypersensibilité a conduit l’ANSM à engager une réévaluation du rapport bénéfice/risque de toutes les spécialités à base de minocycline. Résultat : par rapport aux autres cyclines disponibles, la minocycline présente un profil de risque défavorable avec notamment le risque de survenue d’atteintes auto-immunes et de manifestations d’hypersensibilité médicamenteuse telles que des syndromes d’hypersensibilité (DRESS) de pronostic grave. Le risque de survenue et la sévérité des syndromes d’hypersensibilité semblent plus élevés chez les patients de phototype foncé (V-VI). Toutefois, la minocycline présente l’intérêt d’une activité maintenue sur des souches bactériennes résistantes aux autres cyclines.

L’ANSM considère donc que la minocycline n’a un rapport bénéfice/risque favorable que dans un cadre restrictif d’utilisaiton : « chez l’adulte ou l’enfant de plus de 8 ans, dans le traitement des infections microbiologiquement documentées des souches bactériennes résistantes aux autres cyclines et sensibles à la minocycline et pour lesquelles aucun autre antibiotique par voie orale ne paraît approprié ».

De plus, les spécialités à base de minocycline sont dorénavant soumises à une prescription hospitalière.

 Dr E. DE V.

Source : lequotidiendumedecin.fr