MG France redoute un « crash sanitaire » et réclame un C à 25 euros

Publié le 20/12/2013
médecin

médecin

« La France est un pays largement sous-équipé en soins primaires », estime le syndicat MG France. Il dénonce pêle-mêle la dégradation des indicateurs sanitaires de la population, l’accroissement des inégalités sociales de santé, et le développement des déserts médicaux jusque dans les régions les plus peuplées.

Dans ce contexte, MG France appelle de ses vœux « un véritable plan d’urgence » pour la médecine générale.

C à 25 euros, consultation longue, forfait structure

Au menu de ce plan, MG France demande que la valeur de la consultation soit portée à 25 euros, et que la consultation de coordination soit valorisée à 28 euros chaque fois que le généraliste adresse son patient pour avis à un médecin consultant.

La cotation « V » devrait être possible pour tous les actes faits au domicile du patient, y compris en maison de retraite, et une consultation longue pour les généralistes devrait être créée. Elle rémunérerait les actes pour lesquels un travail de synthèse est nécessaire (premier contact, addictions, pathologies chroniques notamment)

MG France milite enfin pour l’extension du forfait médecin traitant aux enfants de moins de seize ans, et pour la création d’un forfait structure.

La stratégie nationale de santé doit commencer par ce plan d’urgence et d’investissement pour la médecine générale, prévient MG France. Ce plan doit permettre selon lui « d’éviter la catastrophe sanitaire qu’entraînerait l’impossibilité pour chaque patient d’accéder à un médecin traitant ».

 H.S.R.

Source : lequotidiendumedecin.fr