Metacardis  Abonné

Publié le 05/02/2015

Pour améliorer les connaissances entre flore intestinale et pathologies cardiométaboliques (patients atteints d’obésité, d’insulinorésistance, de DT2, d’hypertension artérielle, de dyslipidémie, d’infarctus du myocarde, d’insuffisance cardiaque), l’Union Européenne a financé le projet Metacardis, dont la directrice est la Pr Karine Clément (la Pitié-Salpêtrière, Paris). Il a été lancé en 2012, afin d’affiner le répertoire des espèces bactériennes intestinales dans les différents groupes de patients cités plus haut.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte