Mediator : Gérard Bapt demande la démission du collège d’experts de l’ONIAM

Publié le 04/02/2013
1359988624407497_IMG_98356_HR.jpg

1359988624407497_IMG_98356_HR.jpg
Crédit photo : S. TOUBON

Le député socialiste de Haute-Garonne, Gérard Bapt, milite pour la démission de l’ensemble des experts de l’ONIAM (Office national d’indemnisation des accidents médicaux). Les dysfonctionnements de cet organisme, créé par la loi pour assurer une indemnisation rapide des victimes du Mediator, sont « bien connus », estime-t-il. Le député rappelle qu’ils avaient provoqué l’envoi de courriers par deux ministres de la Santé successifs (Xavier Bertrand et Marisol Touraine).

« Seuls 7,7 % des premiers dossiers examinés sont proposés à indemnisation, regrette le député socialiste, sur des critères de sévérité extrême d’évaluation des atteintes valvulaires, et en repoussant beaucoup d’autres dossiers de manière très contestable. »

Interprétations à partir de photocopies

Plus grave encore pour Gérard Bapt, certains examens seraient réévalués à la baisse par le collège, au détriment des victimes, comme des échocardiographies dont les interprétations seraient révisées au vu de simples photocopies.

« Ainsi le doute profite-t-il systématiquement au laboratoire, et pas aux patients », conclut le parlementaire qui invite le collège des experts à « une démission collective ». Gérard Bapt demande également une « initiative législative » qui permettrait de revenir « à l’esprit de la loi adoptée par le Parlement ».

 H.S.R.

Source : lequotidiendumedecin.fr