Médecins pigeons, grève des internes, négos... les mises au point de Marisol Touraine

Publié le 10/10/2012
touraine

touraine

Invitée de France Inter ce jeudi matin dans l’émission de Patrick Cohen, la ministre des Affaires sociales et de la Santé, Marisol Touraine, s’est exprimée sur les sujets chauds du moment.

 

 

Les « médecins pigeons » : un concours de ramage

Marisol Touraine ne compte pas céder aux exigences des « médecins pigeons », en référence au mouvement initié sur Facebook par un chirurgien esthétique pour demander l’annulation des restrictions de dépassements d’honoraires. « On assiste un peu à un concours de plumage ou de ramage. Je ne sais pas si véritablement ces médecins là arriveront à séduire le public et les Français » ironise la ministre, qui tente au passage de rassurer les médecins de secteur I et ceux qui « pratiquent des dépassements mesurés ».

Négociations conventionnelles :  pas question de signer un accord au rabais

« Je n’accepterai pas un accord qui serait un accord au rabais. » Marisol Touraine a envoyé un message de fermeté aux syndicats de médecins alors que se poursuivent les négociations sur les dépassements d'honoraires aujourd’hui même. Elle préférera y renoncer et passer par la loi si les efforts consentis par les médecins ne se traduisaient pas par une meilleure prise en charge des Français. En contrepartie, la ministre envisage une augmentation des tarifs de certains actes.

Internes : ils n’ont aucune raison de manifester

Le « Quotidien » révélait dès hier, 10 octobre, le préavis de grève lancé pour le 17 octobre par l’ISNIH. Les internes entendent peser sur les négociations conventionnelles alors qu’ils redoutent des mesures de régulation à l’installation trop restrictives pour les spécialistes libéraux en secteur II. Réponse de la ministre.

Salles de shoot : plusieurs expérimentations à venir

A quand des salles de consommations de drogue supervisées ? La question vient d’une auditrice de France Inter qui invoque une urgence sanitaire et sécuritaire pour l’ouverture de tels espaces. Marisol Touraine confirme qu’elle y est favorable, et que plusieurs expérimentations seront mises en place, mais sans préciser quand. La ministre commence par faire une petite mise au point sur l’emploi de l'expression « salle de shoot », souvent utilisée par les détracteurs de tels espaces.

Guide des médicaments : vers un service public d’information

Marisol Touraine est revenue sur la polémique suscitée par le « guide des 4000 médicaments » des Prs Debré et Even. La ministre n’approuve pas l’initiative de ces médecins mais elle reconnaît la nécessité « d’aller vers la mise en place d’un service public d’informations sur les médicaments ». Une réflexion est en cours au ministère pour lui permettre « d’avoir accès à une information transparente et indépendante sur les médicaments disponibles ».

Ecouter l'émission dans son intégralité sur France Inter

> S.L.

Source : lequotidiendumedecin.fr