Médecins et pharmaciens finissent par s’entendre sur le suivi des patients sous AVK

Publié le 08/06/2012

Une première réunion de travail a réuni dans les locaux de la CNAM les syndicats de médecins et de pharmaciens, afin de préciser l’organisation du suivi des patients sous traitement anticoagulant.

Cette rencontre interprofessionnelle s’inscrit dans un esprit d’apaisement après le tumulte causé par la nouvelle convention des pharmaciens. Ces derniers pourront bénéficier dès 2013 d’un forfait annuel de 40 euros par patient pour le suivi des patients sous traitement anticoagulant. Cette disposition avait entraîné un mouvement d’humeur chez certains syndicats de médecins.

Pour la Confédération des syndicats médicaux français (CSMF), seul syndicat à clairement se prononcer en faveur de ce dispositif conventionnel, ce rendez-vous « s’est déroulé dans un climat chaleureux et confraternel ». « Un groupe de travail commun a été chargé d’arrêter les modalités d’un accompagnement adapté, de déterminer le contenu et les voies de la communication pharmaciens/médecins, débouchant ainsi sur une charte de bonnes pratiques entre les deux professions », précise le syndicat.

Pour MG France, cette rencontre a permis de confirmer que « sur les AVK, la prescription et l’ajustement des traitements suivis par les patients relèvent exclusivement de la responsabilité du médecin ». À ce titre, le syndicat continue à défendre l’instauration d’une rémunération supplémentaire pour les médecins traitants.

La prochaine réunion interprofessionnelle est programmée fin juin.

 A. B.-I.

Source : lequotidiendumedecin.fr