Contre l’assujettissement de leurs actes à la TVA

Médecins esthétiques et mésothérapeutes font front commun  Abonné

Publié le 20/04/2012
1334856090343268_IMG_82499_HR.jpg

1334856090343268_IMG_82499_HR.jpg
Crédit photo : PHANIE

UN DOCUMENT publié le 10 avril par l’administration fiscale a déclenché un lever de boucliers chez les médecins esthétiques et a rappelé le micmac normatif qui entoure leur pratique. La raison de leur colère porte sur la législation fiscale relative à la TVA sur les actes médicaux.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte