Médecins croates corrompus : opération « Hippocrate »

Publié le 12/11/2012

Quelque 350 médecins généralistes croates sont soupçonnés d’avoir touché des pots-de-vin pour prescrire des médicaments de la filiale locale (Farmal) d’une compagnie pharmaceutique allemande (Dermapharm AG), dont la direction – une trentaine de personnes, d’après le ministre de la Santé croate – a été arrêtée.

« L’enquête va se poursuivre, graduellement afin de ne pas mettre en danger le système national de santé, contre 350 médecins généralistes », a indiqué le même ministre, Rajko Ostojic – 5 000 généralistes environ exercent en Croatie.

C’est le Bureau croate de lutte contre le crime organisé (USKOK) qui est à la manœuvre pour cette opération baptisée « Hippocrate ».

La lutte contre la corruption est un des domaines particulièrement surveillés par l’Union européenne en Croatie, ex-République yougoslave indépendante depuis 1991, qui est appelée à intégrer le bloc des 27 en 2013.


Source : lequotidiendumedecin.fr