Mauvaise tendance dans le diabète de type 1 tardif

Publié le 09/09/2011
1315594980278312_IMG_66520_HR.jpg

1315594980278312_IMG_66520_HR.jpg
Crédit photo : © S. Toubon/ « le Quotidien »

L’âge de survenue du diabète peut influencer le risque de complications tardives. Il était donc intéressant d’étudier la mortalité à court terme et à long terme dans le diabète de survenue précoce (entre 0 et 14 ans) et le diabète de survenue tardive (15 à 29 ans). C’est ce qu’ont fait des Finlandais.

Les chercheurs ont identifié 17 306 personnes ayant un diabète de type 1 diagnostiqué avant l’âge de 30 ans entre 1970 et 1999. Chez 10 492 sujets, le diabète était de survenue précoce et chez 6 814, il était de survenue tardive.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 16€/mois

(résiliable à tout moment)