Marine Le Pen s’emmêle les crayons sur le numerus clausus

Publié le 20/02/2012
1329752230325729_IMG_77904_HR.jpg

1329752230325729_IMG_77904_HR.jpg
Crédit photo : AFP

« Regardez l’absurdité et l’incompétence totale de ceux qui nous dirigent », a lâché avec aplomb Marine Le Pen lors de l’émission télévisée "On n’est pas couché". En France, nous formons 3 000 médecins par an car nous avons mis un numerus clausus. On s’interdit d’en former plus. Or, on a besoin de 6 000 médecins par an. Pourquoi avoir verrouillé le numerus clausus depuis 10 ans ? »

La candidate à l’élection présidentielle n’a pas suffisamment révisé ses fiches. Et personne sur le plateau ne l’a contredite. Si le numerus clausus a effectivement été verrouillé entre 3 500 et 4 000 dans les années 1990 pour limiter le nombre de médecins, il n’a cessé d’augmenter depuis lors pour atteindre le seuil de 7 500 pour l’année universitaire en cours.

Sans doute pour ne plus se tromper dans les chiffres, Marine Le Pen se contente de proposer dans son programme de « desserrer » le numerus clausus pour « pourvoir les besoins médicaux avec du personnel français formé en France ».

CHRISTOPHE GATTUSO

Source : lequotidiendumedecin.fr