La journée « sans professionnels libéraux » fait recette dans les cabinets, officines et laboratoires

Mardi noir, colère blanche  Abonné

Publié le 29/09/2014

« Nous partîmes 500 mais par un prompt renfort...» : la phrase de Corneille s’applique bien à l’appel à la mobilisation générale du 30 septembre lancé par l’Union nationale des professions libérales (UNAPL), qui a rencontré depuis 15 jours un large écho dans le monde de la santé, agrégeant opportunément les griefs les plus divers des libéraux.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte