Manquement à la confraternité : une pédopsychiatre reçoit un blâme de l’Ordre

Publié le 17/01/2014

La chambre disciplinaire nationale de l’Ordre des médecins a infligé un blâme au Dr Caroline Eliacheff, psychanalyste et pédopsychiatre, pour des propos jugés « anticonfraternels » tenus sur l’antenne de France Culture en janvier 2011.

Deux médecins généralistes affiliés à la FMF poursuivaient la psychiatre estimant que leur profession avait été dénigrée dans cette émission radiophonique. Elle avait été condamnée une première fois en mars 2012 par la chambre disciplinaire de première instance d’Ile-de-France.

Dénigrement

Le Dr Eliacheff avait encouragé le suivi des enfants par des pédiatres. « Toutes les études montrent que la prise en charge par le pédiatre entraîne une baisse de la mortalité infantile [...] Elles montrent aussi que les pédiatres prescrivent moins d’examens biologiques, moins de médicaments, hospitalisent moins souvent, vaccinent davantage, assurent une meilleure prévention du rachitisme, des caries dentaires, prescrivent à meilleur escient l’orthophonie. Bref, ils soignent mieux et moins cher ». La psychiatre ajoutait que les généralistes étaient « moins disponibles pour répondre aux angoisses des parents ».

Dans la décision qu’elle a rendue publique le 13 janvier, dont « le Quotidien » a eu copie, la chambre disciplinaire nationale de l’Ordre estime que ces propos constituent bien un « dénigrement de l’ensemble de la profession de médecin généraliste au profit de celle des pédiatres » et un « manquement à la confraternité ». Le Dr Eliacheff a été sanctionnée d’un blâme, une sanction qui ne l’empêche pas d’exercer.

 CH.G.

Source : lequotidiendumedecin.fr